TAKTAK

Départ

COERMoyenne

 

 

 

 

"Le voyage c'est d'aller de soi à soi en passant par les autres"

                                 proverbe Touareg

 

 

 

 

 

 

Voyageurs : Gershwin, Agapkine, Erzulie & Mazout

Nous préparons, du moins imaginons ce voyage depuis l'achat de notre camion « Tchutchumind » en mars 2016.

Avant tout lors de ce voyage, se laisser porter et emmener par ce vent d'ouest bien présent à Nantes. Pour les Pays de l'est. Pas de trajets prévu .

Départ officiel :Mi mars 2017 ;mais comme tout départ, il a toujours des « cas de dernière minute », une halte à Poitiers pour travailler sur l'autonomie du véhicule. Ca y est le 8 mai nous entamons la traversée de la France.

Posté par agapkine à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 août 2017

ukrainiyu !

Le 28 juillet

ukrainiyu !

Depuis un moment nous rêvons tout les deux de l’Ukraine, ses terres noirs fertiles et son passé communiste, nous voulons nous immerger pour mieux comprendre.

Vous passerons la frontière à Hrebenne.

Après voir lu et entendu beaucoup de recommandations sur l’Ukraine. Nous repoussions et appréhendions ce passage ; entre les flics « militsia » corrompu, les chauffards et les route en mauvais états …. beaucoup de questionnements.

En arrivant au poste frontière, le 1ere passage est pour quitter la Pologne, un homme avec une oreillette et un sourire argenté nous fait signe de passer dans la file de droite, donc nous doublons une file de voiture de quelques kilomètres… nous imaginons qu'il s'agit de la file pour les camions.

Mais arrivé au tcheck point, nous nous rendons compte que c'était pour les transports de marchandises tant pis …le gardien nous fait signe , faisons demi tour...Il nous indique où aller, il voit que nous ne comprenons pas grand-chose, et que nous sommes là en grande première, après quelques courtoisies, et quelques signes nous avançons, et attendrons au moins 1heure et demie.

 

Nous commençons a voir des petits et grands drapeaux jaunes et bleu. Les visages changent, les ukrainiens arrivent de Pologne avec les coffres rempli d'electro ménager… frigos …

les regards, malgré l'attente et la chaleur orageuse, sont sereins. Ça rigole et déambule entre les autos, nous voyons les premières « ladas » véhicule d'un autre temps… qu'es qu'elles sont belles, jaune toute rouillée ; violette lustrée ; noir aux vitres fumées.

Des hommes observe le camion, pas très rassurés sur l’état des suspensions, leurs yeux ne semblent pas alarmés.

La barrière s'ouvre et arrivons aux portails de contrôle, un douanier polonais l'air sévère, nous demande les papiers du camion, les passeports et d'ouvrir les portes arrière, il inspecte rapidement notre intérieur.

1ere étape… ok….nous déambulons dans le no man's land sur quelques mètres. Nous apercevons un autre portail. Pareil impossible de comprendre où aller… nous passons une barrière déjà ouverte, pas de soucis on y va … le gardien ukrainien : oh !!! il fallait s’arrêter ! Il rigole se moque un peu de nous et nous dit ou aller.

Contrôle, accueillit par des fonctionnaires, même schmilblik… paper ! Passport ! Open the doors !

Face à une militaire qui plaisante avec « Pierre Cardin » !

Des hommes et femmes vêtu d'uniforme bleu nous oriente vers les différentes étapes a accomplir pour faire les papiers en bon et du forme..Gershwin passe de bureau en bureau, beaucoup d'informations sont notées. L'histoire du veterinaire, il vient juste l'admirer.

Le temps que Gershwin gère la paperasse, Agapkine reste au camion, pour la fouille et gérer Mazut qui a très chaud. Beaucoup de regards curieux, les hommes un peu plus insistant.

Il sont impressionner qu'une fille conduise un gros camion. Il rigole d'Agapkine.

Deux jeunes hommes qui ont un 3t5 rempli de vélos, un accompagne Gerswin au bureau, l'autre attends tout prêt.

Enfin gerswin de la maison des fous c'est bon tout est réglé… heureux comme des Pôp !!

 

 

 

 

 


 

 

Posté par agapkine à 20:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2017

Polska

20170614_200757

6Juin

Pologne

Nous passons la frontière polonaise à Szczecin pour remonter à la mer, nous passerons tout de même, une nuit près d'un lac (le périple des lacs commence) …..Rokita...jeziero w golczewo où nous rencontrons un groupe de jeunes filles scouts, avec leurs grandes chaussettes et leurs chapeaux rond noirs, elles sont trop mimi ! Elles vont chanter autour du feu au bord du lac, nous les entendons et nous laissons attendrir. Des ados font la fête à coup de tekno, de mobylette et de chasse a l'homme nocturne dans la forêt, ils nous réveille dans la nuit, mais tout va bien ils se retrouvent.

Le lendemain avant le départ, lessive au lac et rencontre des premiers polonais, ils nous demandent quelque chose…. Nemouvié popolskou(je ne parle pas polonais) .. ils miment leurs demande… un marteau…. ? Finalement ils cherchent une hache pour couper du bois pour leur barbecue. Nié préprocham(non, désolé) djencouyié dovidzenia (merci au revoir)

C'est chouette de pouvoir communiquer autrement… il mettent à a l'aise et on le rire facile ! On se sent tout de suite bien en Pologne.

Sur la route vers la Baltique, nous espérons un petit coin pour se garer et se baigner. Nous parcourons peu de km mais beaucoup de temps passe, les routes polonaises te disent de prendre le temps si tu veux pas flinguer ton bahut. Nous y allons tranquillement.

Nous arrivons sur la côte, malheureusement, nos espérances , Gerswin, nomme « le saint jean de monts de Pologne » Nous allons tout de même voir la mer, le sable y est d'un blanc ! Nous retrouvons les couleurs pastels au coucher du soleil.

 

20170615_203628

 

Les cieux en Pologne Yahhhhou ! Ça ne fais que commencer.

8Juin

Parc Kasubski

In the road … Nous allons nous enraciner pour au moins 5 jours auprès de cette forêt, vieille, sage et silencieuse. Plusieurs phénomènes naturels à voir. Des grottes, la pierre du « Diableski »(jamais trouvé), les nénuphars, les vieux arbres entourés envahit de champignons. Il y avait aussi un bunker de la résistance en pleine forêt. La Pologne c'est longuement battue pour son indépendance, ce bunker date de la seconde guerre, il servait donc a se cacher le temps que les allemands et les russes ravage le pays.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pologne

Nous imaginons une autre Pologne si ces conflits de territoires, de religion, de haine ; n'auraient pas existés.

Les Polonais n'oublient pas et ce reconstruisent sans cesse.

 

Après avoir perdu Mazout, parti à la chasse d'un cerf, pendant sa recherche quelques frayeurs dans la forêt silencieuse, le temps est gris et l'humidité nous embrouille.

Heureusement des enfants arrivent le lendemain pour camper. Leurs rires et leurs chamailleries, nous apaisent et nous rendent heureux. Ces enfants de 3 à 13 ans, ils sont libres, partent en excursion à 3/4 dans la forêt et reviennent… les monos leurs font confiance. Ils viennent voir Mazout pour lui donner des grignoteries et des caresses en nous disant des Ola ! Ils passent sous la fenêtre du camion en criant Hello ! Hello ! Hello et partent en courant et rigolant …;)

Sur ces bons moments nous quittons tous ce lieu rempli de bonnes énergies.

Nous faisons quelques kilomètres, prenons un chemin de poussière et de nids de poules et nous trouvons un espace de baignade.L'eau y est clair mais il fait trop froid. Nous verront plus tard après quelques bières et un pari débile Gerswin y parvient.

20170623_125602Grande

Nous commençons à apprécié les moments au camion « à ne rien faire », se laisser bercer, par les couleurs des cieux et les orages. La pluie qui retentit sur la carrosserie est apaisante. Nous sommes chez nous dans notre cocon chaleureux.

20170624_235245

 

Agapkine se rend compte qu'un château abandonné n'est pas loin à 5km ; nous partons pour zamek w lapalich « château de lapalice ».

Effectivement c'est un vrai château de princesse, mais pas d'époque , on s'y promène, trouvons le lieu mystérieux et impressionnant. Les promeneurs restent sur leurs gardes, en arrivant on voit un mec cagoulé, avec un fusil et un filet de camouflage militaire avec un acolyte, ils sont en haut d'une des tours, nous sommes a son pied, nous nous glissons à l'intérieur du bâtiment pas rassurés. Ils sont sûrement en mode paintball …?oui … et nous n'avons plus peur.

Nous visitons la demeure, les briques sont décrépitent et friable elles sont recouvertes de fresques.

Petite visite 30 chambres au moins, une piscine intérieur, des caves et une immense salle ressemblant à une église. Toutes ces pièces sont colorées par des graphs. Nous allons nous équiper, au camion il y a ce qu'il faut, bombes, peintures et pochoirs… en allant chercher tout ça nous croisons un Volkswagen avec un peace and love s'installer. Ils vont passer la nuit ici. En revenant et à la recherche d'espaces pour s'exprimer nous apercevons le couple du Volkswagen sirotant du vin rouge sur le toit du château, il nous propose de les rejoindre, j'imagine « en polonais »mais c'est trop haut pour nous. Nous peignons et les recroisons ensuite autour d'un feu, c'est Mario et Kasia ils sont chouette , souriant , nous passons un bon moment ensemble, nous leur faisons goutter le Pontarlier ! Ce n'est pas au goût de tous. Le lendemain nous échangeons nos contacts et repartons pour la Mazurie, la région des lacs !

 

20170626_193421

20170626_193453

zameklll

zamek,,;

zamek;

 

 

 

zamek fau

zamekni

 

28Juin

Mazuria

Nous suivons la super application « ParkforNigth » mais ne trouvons pas l'endroit exceptionnel, alors natchav on part le lendemain, pour Mikolajki . A l'arrivée, nous soupçonnons une course de voiture, moteur turbo, gpl et couleur fluo. Garés dans un champs, nous préférons l'orage, observons à la tombé de la nuit le rose fluo des éclairs, ça explose ! Nous partons en balade à vélo sous des trombes d'eau pour visiter la ville et les abords du lac qui déborde. Comme si nous faisions du vélo sur l'eau, la ville est déserte, nous sommes seuls. Sous ce déluge, des hôtels russes luxueux, vide, dans ce pays en chantier, tout va très vite pour accueillir les touristes friqués.

Nous partirons demain à l'opposé à Zdory vers Pitch, sur une pointe avancée dans le lac-mer (jeziero Sniardy).

sniardyMoyenne

Encore sous les éclairs et orage nous arrivons dans un chemin boueux, pleins de nids de poules recouvert d'eau, nous y allons tout de même. Furieusement, après avoir élagé, manqué de s'embourber et degueulasser le tchtchumind, nous nous arrêtons face au lac-mer. Ca en vallait la peine.

sniardyén&b

La mer est déchaînée, enfin le lac. Les orages rytment nos journées, les cieux se transforment rapidement ; des bleus, des gris , des blancs, le vert des roseaux et le noir de l'eau nous offrent des paysages tout en contraste, nous avons quelques rayons de soleil qui sèchent le sol, en espérant pouvoir repartir.

sniardymml

 

Les champs d'herbes folles nous permettent de voir une diversité végétale.

sniardykjk

Expedition à la sklep (:magasin) ; 30 km aller retour, en partant nous croisons un camion immatriculé 44, un coucou s'impose au retour.

Direction Pitch pour le réapprovisionnement. Pédale, pédale, pédale ….

Au retour on passe saluer les nantais, c'est Maël et Caro, ça fait 7 mois qu'ils sont parti, leur trip, les 27 pays d'europe en 1an. Nous passerons la soirée ensemble autour de grignoteries, tout en dégustant l'alcool locale, bières « zubr » et vodka « zubroska ». Nous faisons les pipelettes, c'était un moment très agréable en français. Bon voyage !!

Tous, nous repartirons demain, Mais malheur à nous ! Nous prenons une pierre et dans le fossé en prime ! les 2 gantes de droite sont tordues, nous avons peur pour tchutchumind ! Appel a l'assistance européene, Gregor arrive en camion grue;) il ne parle pas anglais, il nous sort de là et nous le suivons à Pisz, au garage .

mecanon&b

mecanojante

mecanoattenten&b

Nous avons rdv à 8h le lendemain pour les réparations, ca n'a pas lair tres grave, en observant les visages des mecanos.

On se détend et reprenons des forces pour assurer demain 8h.

Nous pensons devoir repayer jantes+pneus mais finalement il redresse les jantes et tout est Dobje ! (bon) tout ca pour 170zl soit 40e, on en profite pour faire faire les vidanges du pont arrière et du moteur, nous avons déjà les huiles et les filtres ils acceptent de les faire avec ce qu'on a. Nikel Tchutchumind est tout beau tout bien, En tout pour 100e. Prêt a parcourir le monde:)

5Juillet

Nous voilà en route pour les villages Tatars, nous en visitons deux Bohoniki et Kruszyniany.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tatars

 kruzmosq

tatars

tatarssdb

https://www.google.fr/search?client=ubuntu&channel=fs&q=village+tatars+polegne+kruzniany&ie=utf-8&oe=utf-8&gfe_rd=cr&ei=g0BvWfihKMqN8Qey17CgDQ#channel=fs&q=village+tatars+pologne+kruzniany

 

A Bohoniki sur la route, des carrières d'extraction de gaz et de sable, arrivé au village, sa petite mosquée, la lune au sommet reflète le soleil, comme ces très belles mémés Tatars devant leurs maisons. Nous repartons sur les routes des forêts où vivent les loups sauvages, d'anciennes fermes d'état bordent les pistes. Nous sommes tout prêt de la Biélorussie, les habitations de bois avec leur esthétisme graphique cachés par les arbres ont des couleurs d'oxydes, les toit cuivre, les murs couleur zinc, et des avancées vitrés bordeaux.

bohoniki

bohogggn&b

A Kruszyniany, c'est plus touristique, nous en faisons vite le tour et prenant une piste bordant la frontière Bielorusse pour aller à Bielowiesa où se trouve RESERWAT ZuBROSWA la réserve des bisons

bison

papillonorange

Ils vivent à l'état sauvage dans une forêt primaire immense à cheval sur la Pologne et la Bielorussie.

Ils y en a aussi des parqués pour l’attrait touristiques de cette région.

Nous en verrons quelques uns avec regret.

Garés à Bielowiesa, nous sortant dans un bar, ils parlent russe, écoutent de la musique russe et nous font boire les spécialités locales « la vodka à l'herbe du bison ». Mais vite couchés ! =)

In the road … en longeant la frontière Biélorusse nous visitons l'église orthodoxe de Grabarca

grabarca

grabarcaorto

grabarcakk

 

et le château de Sczemierniec, où nous nous offrons une visite au musée, accompagné de «3 guides » dans un anglais aproximative, nous apprenons les histoires des batailles des bataillons polonais, les alliances, les ennemis, nous voyons de vieilles photos de Tsars, de soldats prussiens, et de femmes attendant leurs hommes.

Des armures, des sabres Kazakhs magnifiques. Ils nous expliquent beaucoup de choses ils ont l'air d'aimer l'histoire et par dessus tout la guerre. Ils ont les yeux doux et son curieux de la situation des refugiés en France, nous demande si il n'y en à pas trop, nous ne nous étalerons pas sur ce sujet pour éviter toutes incompréhension.

Nous allons voir maintenant le Palace d'un star transformé dans le temps en orphelinat, et aujourd’hui abandonné.

palace

 

Nous nous ravitaillons en l'eau, faisant un feu, sous une grosse lune postée au dessus de la Biélorussie.

Le lendemain nous avions comme project de faire du canoë mais l'orage éclate. Gerswin passe le temps ...et œuvre a la cuisine et à la lessive. Le chemin est noyé Tchutchumind patauge, demain est un autre jour…

En se promenant dans le village , effectivement la pluie a fais le ménage, des éboulements de terrains de pistes, les entrées de jardins...mais aussi notre route pour repartir...décidément, mais Agapkine le sent bien, et arrive a remonter le chemin après avoir refait un peu le chemin.

bugfe

mielnik

 

13Juillet

Et c'est reparti direction Lublin, la dernière ville que nous visiterons en Pologne, ce pays mériterait d'y rester plus longtemps et même d’y vivre … la vie y est douce et sauvage, c'est un sentiment inachevé de partir, pour nous rassurer; nous reviendrons …

Avant la ville une petite nuit en nature où nous fêterons notre bonheur, nous écoutons des chansons révolutionnaires italienne des années 1970 et nos esprits valsent au milieu des lucioles.

14Juillet

Arrivé en fin de journée à Lublin, suivons ParcforNigth, enfin plutôt l'appel de la douche et allons nous garer dans le parc du rotary club, en voulant faire « bon chic, bon genre » après 2 mois de toilettes de chat, nous avons imaginer, et espérer ce moment tant de fois… mais finalement problème de pente une douche inondée, à patauger dans l'eau degueu non merci … on se casse le lendemain en payant notre abonnement au Rotary Club ! De Lublin:)

Entre trampoline, pièces de monnaie, visite nocturne du palace et copains au téléphone c'etait rigolo.

15Juillet

Toujours à Lublin mais changeons de jardin, pour avoir vu sur la vieille ville, a deux pas du centre, nous ne paierons rien pour dormir. Gerswin part en concert punk, plusieurs groupes, qui ont organisés ce concert pour rassembler des fonds pour un jeune atteint de la maladie de lyme.

Le concert à lieu à la Galeria Labyrint, un lieu artistique, d'échange, d'expression ; nous y verrons une expo assez particulière, mais très intéressante, nous avons pris le temps de bien comprendre. Le conflit en Ukraine est abordé, de différentes façons, donc il devient plus clair pour nous.

lublingaleri

La vielle ville est très belle, des ruelles, des murs avec de petits motifs géométrique, moi qui aiment le textile on dirait que Lublin est à la mode.

Nous y écouterons lors de l’événement « l'été de Lublin », un concert de Kleizmer sur un pont où nous rencontrons Andreij, nous passons quelques heures avec lui, discutons de voyages, de la situation politique et économique de la Pologne, rigolons et se moquent de nous lorsque nous dansons, c'est un copain !

Avant de repartir nous allons nous réapprovisionner au Bazar, Gerswin est aux anges, sur les étales, les myrtilles, des framboises, des groseilles !! ils en achètent à une mémé qui nous demande d'où nous venons … de France… elle réagi drôlement merci …. je t'aime !! Gerswin rougit:)

lublinbazar

Nous repartons en rigolant et en flambant pour un système son mobile !

lubliniiopoop

lublinstfgsvn&b

lublinlpl

lublinscks

mazot

lublin

lublinffsf

 

 Le 18Juillet

Nous décollons pour le parc Narodowy , à côté de Zwierzyniec où il y a une plage, les chaleurs commencent à se faire ressentir…

Nous contactons grâce au site HelpX, une ferme biologique à Lviv et un instituteur à Odessa, nous sommes volontaire pour leurs projets nous partirons des que nous aurons des réponses, en attendant c’est intendance dans le camion, baignade et ballade en foret avec Mazout.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par agapkine à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juin 2017

Île Rugen

2Juin

Île Rugen

20170613_100107

 

Avant d'arriver sur l'île nous devons nous réapprovisionnés, surtout en gaz, l'organisation prend beaucoup de place dans cette vie nomade.

Mais nous sommes dimanche, nous passerons la nuit sur le continent, et verrons demain, nous posons bagage dans un champs entre terre et mer. Il pleut, du vent mais face à la mer baltique nous oublions tout, ces couleurs pastels me font penser aux aurores boréales, je divague entre milles pensées… envie de prendre la mer jusqu'au pôle nord… voir des pingouins;)

L'eau et sa surface ont des apparences figés ; nos vêtements se trempent nous en profitons pour se laver sous la pluie en utilisant les arbres et les herbes hautes pour le gros rinçage.

20170612_194821

Paisiblement nous allons rêver de vents et de flots.

 

Le gaz c'est compliqué ça implique un changement de système et de bouteille, dans un magasin de camping, un monsieur allemand arrive tant bien que mal à comprendre notre demande, nous partons avec tout ce qu'il nous faut pour 6euros il doit avoir une erreur nous nous pressons.

 

Un jour de tempête pour arriver sur une île quoi de plus merveilleux ?

Nous nous dirigeons au nord ouest, nous trouvons un spot avec vue sur la mer et les collines, avons comme voisins les renards … mais que pour quelques heures, à 21heures, un homme en barbe blanche débarque, pépé colère ! Privatz !! privatz !! Ok…

On bougent pour « Sassnitz », le village de pécheur, nous repêchons derrière un magasin, de bons vivres gratuit, ça nous réchauffe le coeur.

Nous passerons la nuit sur le parking du « Parc National des côtes Jasmin », nous faisons les voyous et ne paierons pas le parking pour cette nuit.

Nouveau jour ; une pièce dans la machine et c'est parti en rando.

20170613_110051

20170613_103710

Nous traversons la forêt, les arbres sont immenses ils nous enveloppent avec leurs feuillage épais et leurs hauteurs vertigineuses. Nous arrivons au bout de la terre, au bord de la falaise, Agapkine veut les voir d'en bas, nous nous glissons dans un passage pour sur la plage ; et voyons enfin ces monstres de granit et de craie. La craie est friable;) nous n'avons pas du tout peur de nous engager en balades à leurs pied;)

20170613_113355

Nous regarderons plutôt les cailloux sur la plage .

20170613_114707

Ah !signe de vie ! Nous ne sommes pas seuls ! Eux s'aventurent ! Nous les suivons.

Nous longeons ces surfaces blanches, en prenons plein la vue c'est magnifique.

20170613_114726Grande

En remontant dans la forêt tout est sombre, et le vert domine, un pic nic en écoutant les arbres, ça requinque nous repartons, après 15 km à pied nous rentrons fatigués, c'est sieste ! Demain nous repartirons pour la Pologne.

 

20170613_140421_HDR

20170613_120151

20170613_123250

20170613_125220

20170613_140019

 

Posté par agapkine à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mai 2017

Berlin

 

25Mai

Berlin...

20170602_180005

Nous arrivons au « Parc Templehof » près de « KarlMarxstrasse »

Templehof est un ancien aéroport, transformé aujourd’hui en réserve naturel, parc public. Un courant d'air perpétuel permet au berlinois d'avoir un second souffle dans cette capitale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_de_Berlin-Tempelhof

Mazout adore le « Frei Ound » (chien libre):)

Berlin est vaste et agréable pour se promener, 1semaine n'est pas assez, 3mois non plus d'ailleurs…

20170602_224256

20170602_224736

Comme voulu direction le club « Golden Gate » il est une heure, pas d'attente «  personnes à l'entrée discute, nous regarde et nous refuse catégoriquement d'entrer:( NATCHAVO LES BIGORNEAuX ! 1ere déception nocturne.

En repartant dans notre quartier le « Kreuseberg » des gens attendent, les files sont interminables, il est 3h.

Les Berlinois fêtent tard !

Le lendemain nous rejoignons notre ami « El chejo » au carnaval où il déballe ses créations de bijoux en macramé et pierres magiques.

Nous rencontrons ses ami(e)s de toutes nationalités confondu, Nous faisons les pipelettes toutes l'après midi et arrivons a avoir de bonnes conversations. Le soir nous partons tous ensemble à « Kopi 37 », un des plus vieux squat punk où musique punk et hardcore, speedcore retentissent. Novs sommes aux anges. Nous profitons de chaque instant dans ces caves suintantes, nous arrivons même a avoir un cour d'allemand entre 2 bières et quelques vieux morceaux de rock !

20170604_073003

En remontant les escaliers pour sortir le jour est déjà levé, la lumière nous éblouie et décidons de rentrer. La route est longue, mais apprécions découvrir la ville encore endormie. Des victuailles trouvées km par km, des patins à glace, une belle affiche de Grim, et un petit pain au carvi !

Seuls sur la piste d’atterrissage, un dernier bol d'air frais avant de s'endormir pour une éternité.

20170605_214038_HDR

La ville en vélo c'est bien mais en métro c'est mieux !

Agapkine propose, pour ce ressourcer dans cette ville qui va à mille à l'heure ; d'aller au « garten botanica »

 

20170608_183004

 

 

Dans des serres immenses acclimatées, des millions d’espèces, de toutes sortes, des couleurs, des textures , des odeurs : de beaux voyages africain, asiatique, américains…

 

20170608_180452

Nous arrivons à ré-atterrir après toutes ces destinations psychédéliques, pour retenter une virée nocturne…. Échec … nous abandonnons, et partons pour l'île Rugen au nord de l’Allemagne, le lendemain.

 

 

 

 

Posté par agapkine à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 mai 2017

Leipzig (Deutchland)

20Mai

Leipzig (Deutschland)

20170527_182719

Nous attendions impatiemment de voir ce « nouveau Berlin ». Nous avons posé le camion au parc « Clara Zetkin Parc » à côté d'un champ de courses à deux pas du centre ville.

Nous aspirions surtout à des sorties nocturnes pour écouter de la musique tekno et tout autre chose nous est apparut dans les premiers temps, agréablement surpris sur la réappropriation des lieux ; abandonnés et désertés lors des différentes vagues économique de la ville depuis 1920-30.

 

Histoire de Leipzig - Wikipédia

L' histoire de Leipzig est marquée par son importance comme centre de commerce. Au début, c'est à sa situation favorable à la croisée de routes commerçantes et à des privilèges accordés à ses foires qu'elle avait dû sa situation de premier plan dans le commerce des marchandises ; s'y ajoutèrent par la suite l' impression et le commerce de livres.

https://fr.wikipedia.org

Sur les terrains vagues poussent des cabanes, décorations en osier, des bandes de tissus colorées, terrain de voley ball, plantations, modules de skate faits de bric et de broc, se côtoient.

Tout à côté un canal, les murs sont recouvert de fresques, graphs, tag de blaz et infos, flyers scotchés aux lampadaires, par le temps, créés une épaisseur de papier mâché.

Le « West Werk » (ateliers à l'ouest) surplombe ces espaces ; ces ateliers d'artistes occupent une usine. Devant un photomaton rigole et un petit marché biologique.

20170601_214604

Tout autour des bars, de la tekno, les gens dansent dans la rue en entendant ces rythmes synthétiques, devant ces épiceries aux éclairages de néons colorés.

Le lendemain, nous émergeons doucement, le mercure monte en température, un petit coin frais nous ferait du bien, nous irons au lac de « Kausperden » a quelques km de la ville.

Entourés de fôrets et d'eau, nous y passerons quelques jours.

Au programme baignade pour tous, le lac n'est pas extraordinaire entouré d'une centrale nucléaire et d'une pyramide,Mais où sommes nous ??

Beaucoup de pistes cyclables et piétonnes bordent le lac elles permettent de trouver de beaux endroits en pleine nature pour ce ressourcer.

Un orage éclate, grêle , vent, premier coup de flip les panneaux solaire nous inquiètent mais finalement pas de casse.

20170530_175940Moyenne

Au bout de quelques jours nous nous rendons compte qu'il y a des regards intéressés dans la forêt et sommes spectateurs victimes d'une scène bizarroïde.

Nous retournons à Leipzig. Nous faisons l'acquisition d'un super vélo « klapfarhad », bien plus pratique pour les visites.

 

20170601_175426

Nous continuons les visites des bars et espaces culturels, passons au « Conneisland »l'ambiance est bouillonnante, en arrivant après avoir payé un euro symbolique nous nous retrouvons sur un terrain de basket, l'odeur de l'aérosol bien présent ; effectivement ça pose. Des arbres immenses peinturlurés, nous nous asseyons au pied d'un d’entre eux. En observant, il y a aussi une piscine vide transformée en piste de glisse, des tables de ping pong, un bar, de la musique electro, tout ce qu'il faut ! La moyenne d'âge est de 20/25ans, ça joue, ça rigole, cette effervescence est magnifique.

20170531_205403Moyenne

Pas un seul écran de sorti, étonnée, mais quand il y a tant à faire, pourquoi le numérique !

Nous passons un moment bien entourés.

20170531_215015

En repartant Gerswin crève sa roue de vélo, nous voulions allez à une soirée à West werk mais nous resterons au camion après ce petit incident. La guestlist sera demain et pour le week end au Golden Gate à Berlin. Nous irons à Berlin demain.

Posté par agapkine à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mai 2017

No Border Deutchland

18Mai

C'est parti natchavo les bigorneaux ! Traversée du rhin, par des voies rapides très rapides, nous comprenons pourquoi les voitures allemandes ont bonnes réputations.

Notre compteur bloqué à 90km/H, nous nous faisons bringuebalé par des véhicules nous dépassant il atteigne facilement les 250KM/H.

Les premiers couchés de soleil rose, les couleurs se feutre. Nous nous disons que nous venons du soleil à l'Ouest.

Nous roulons après Stuttgart, pour nous reposer.

Erzulie chouminou se fait la malle pour ne revenir que le lendemain soir, quelle chipie, elle commence a nous faire comprendre qu'elle n'est pas a l'aise lors des trajets de plus de deux heures. Nous repartons vers l'est de l'Allemagne « Leipzig » notre première destination tant attendu.

Mais Erzulie chouminou décide de partir pour ne plus revenir, ce petit « chApatride » deviendra un chAllemand libre. Elle vit à Wurtzburg à présent.

L'Allemagne, je dirait à des allures d'amérique, très grande, très organisée, pensée pour une mobilité rapide et agréable, les infrastructures sont ingénieuses et accessibles à tous pour tous. Les enfants paraissent libres et plus a laise dans les rues car elles sont aussi faites pour eux, et ils les investissent.

L’Allemagne enfin du moins ses habitants sont souriant. Il à l'air dy faire bon vivre

Des champs tout vert a perte de vues, surplombés par de gros moteurs a elisses « eoliennes », des surfaces réfléchissantes, recouvrent des km² au sol « panneaux solaires ».

dès que nous quittons les grands axes pour apprécier d'autres paysages énergétique, mais plus naturel. Tchutchumind en 2nd, nous bordons des crevasses très profondes recouvertes de sapins bleu. En faisant tuttut !! aux pépés heureux allemands des montagnes assit sur le pas de porte de sa maison colorée.

 

 

"""

La limonade coule à flot, dans mon auberge au bord de l'eau
Les enfants boivent de l'eau et du sirop
La rigolade prend d'assaut les bécassines au bord de l'eau

 

La vie est suave, la vivre la peine vaut

Dans mon épicerie, Jean qui pleure Jean qui rit
Dans mon bar sans tabac goujat
Je m'y voyais déjà tavernier d'opéra
Créateur d'apéros bios

La limonade coule à flot, dans mon auberge au bord de l'eau
Les enfants boivent de l'eau et du sirop
La rigolade prend d'assaut les bécassines au bord de l'eau
La vie est suave, la vivre la peine vaut

Dans mon estaminet il y a des mets pour gourmets
Des menus pour enfants gourmands
De ma timonerie je vois passer la vie
De petits et de grands clients

La limonade coule à flot, dans mon auberge au bord de l'eau
Les enfants boivent de l'eau et du sirop
La rigolade prend d'assaut les bécassines au bord de l'eau
La vie est suave, la vivre la peine vaut

Dans ma petite famille, il y a de la mélancolie
Y a de l'alcoolémie aussi
Dans mon latifundia du raffut de loufiat
Du grabuge de vieux rat ingrat

La limonade coule à flot, dans mon auberge au bord de l'eau
Les enfants boivent de l'eau et du sirop
La rigolade prend d'assaut les bécassines au bord de l'eau
La vie est suave, la vivre la peine vaut""""""

Posté par agapkine à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gour de Tazenat Puy de dôme

11Mai

Direction le Gour de Tazenat, au nord du puit de dôme.

Le gour de Tazenat est un lac d’origine volcanique qui marque la limite nord de la Chaîne des Puys. Il est situé dans la commune de Charbonnières-les-Vieilles.

Gershwin voulait retrouver des souvenirs d’adolescence où il traversait la France avec son pote et son pouce à la recherche d'aventures.

Nous voilà sur leur chemin passé.

De belles randonnées a faire autour de ce cratère noyer, où l'eau y est émeraude, des baignades en sautant des rochers, des bronzettes et une vue à admirer longuement.

Nous rencontrons les premiers voyageurs de notre périple, Miro et Aurélie, Miro lui est Slovaque, nous sommes encore en France et le fait d'être médiocre en Anglais se fait déjà ressentir, nous essayons tout de même et partageons une bière pour faciliter l'échange. Aurélie elle à fait aussi un tour d'Europe de l'Est, nous raconte un peu son périple son parcours, nous fait rêver en relatant les lacs bleus de Slovenie.

La nuit noir nous enveloppent, et nous retournons au camion pour rêver.

Nous retrouvons Miro et Aurelie pour un café d'adieux.

 

20170516_192248

20170516_192316

Posté par agapkine à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2017

Besançon

13Mai

Direction Besançon, pour retrouver notre amie « Little Witch ».

Après avoir vecu dans la nature quelques jours…. la realité du monde revient très vite… avec toutes ses questions : Où allons nous nous garer ? pour Mazut la voyageuse à 4 pattes ? Etc…

Arrivé à Besançon a l'heure de pointe, nous calons dans les bouchons problème electrique impossible de redemarrer:( Plusieurs homme en bleu, arrive et nous demande

-quel est le problème

-probleme de batterie

-oui mais il va falloir bouger vous genez les travailleurs debauchés

-pouvez vous nous aider à pousser ?

-à non, non, non, nous sommes en intervention !

-ok ...

...MAIS le magnétisme de « Little Witch » est avec nous, elle ressert les cosses de la batterie à distance … et nous repartons !

Elle nous fait découvrir sa ville, ses amies, l'alcool local … un petit pont et deux petits ponts...au soleil sur la terrasse au dessus du casino, on est bien, nous observons ces statues petrifiées et ces toits de zing.

 

Besançon_les_Bains

 

nous imaginons diverses possibilités pour rentrer par le toit, on à même chronometrer les allers venus des employes mais la meilleur solution est de passer par la cheminée.

Besac by night;)

La montée à la citadelle, en plan d'état d'urgence, compliqué mais nous dejouons la sécurité avec un cake piégé.

Après quelques jours et quelques nuits bien remplis nous décidons de quitter la France, par la frontière franco-allemande.

 

20170520_181023

 

20170520_181037

 

20170520_181049

 

20170520_181108

 

 

Posté par agapkine à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mai 2017

Magnat l'étange Creuse(23)

8Mai

Direction la Creuse , nous mettons tchutchumind à rude épreuve… Les routes de Creuse sont étroites, sinueuses, ça monte ça descend ; pleins de petits coin de paradis cachés...Nous roulons jusqu'à Magnat l'étrange, avec son église, ce village perdu, a quelque chose d'intemporel, le temps reprend son cours petit à petit.

Ce village à pour réputation d'être mystérieux, la raison, beaucoup de maisons inhabitées. Cependant lors de notre visite, les rayons de soleil percent ces vieux arbres feuillus d'un vert tout neuf, les fenêtres et les portes des habitants , s'ouvrent ; pour emmagasiner la chaleur et laver au soleil le linge de maison. Comme si il sortait d'un long hiver. Magnat l'étrange ressuscité.

Installé avec le camion au bord du barrage de la Rozeille, à 2km à pied de Magnat l'Etrange nous cohabitons avec de vieux charmes nous redécouvrons le temps, le temps dans la nature est ralenti. L'observation prend tout son sens.

magnat

 

20170515_195559

20170515_210717

20170515_214118

Posté par agapkine à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]